Migraine

Ambulance Casablanca Maroc

Encore une Migraine qui va gâcher votre journée de repos ! Encore une journée de travail perdue parce que vous avez dû vous isoler loin de toute lumière et de tout bruit ! Ne laissez pas la Migraine prendre le contrôle de votre vie, dans de nombreux cas il est utile, voire nécessaire de consulter un neurologue. Il saura faire le point avec vous sur vos crises, votre traitement et trouver la solution qui vous convient.

Comment se fait le diagnostic de la Migraine ?


La première crise fait souvent très peur. Elle commence souvent par des troubles de la vision, des nausées et une douleur qui peut vite devenir intenable. Si rien n’y fait, vous devez consulter un spécialiste afin de bien cerner le problème et de poser le bon diagnostic. Il pourra confirmer qu’il s’agit bien de migraine et vous prescrire un traitement adapté pour soulager les symptômes de la crise et vous aider à maîtriser la douleur.

Le diagnostic de la migraine

Fait par interrogatoire. Après un examen clinique normal, le médecin va interroger le patient afin de rechercher les signes nécessaires à son diagnostic. La migraine se définit en effet par des maux de tête (céphalées) récurrents avec les manifestations suivantes :
Crises douloureuses de 4 à 72 heures entre lesquelles les symptômes disparaissent complètement ;
La douleur est pulsatile, ce qui veut dire que l’on a l’impression qu’elle “bat” de façon régulière au rythme des battements du cœur, et elle prédomine d’un seul coté du crâne ;
La lumière, le bruit et le mouvement accentuent la douleur, éventuellement accompagnée de nausées et de vomissements.

Pour mieux préparer la consultation, il est important de noter précisément le moment des crises, leur fréquence, leur intensité et le traitement utilisé, pour aider votre médecin à faire un bilan et trouver le traitement adéquat.
En effet, la majorité des migraineux prennent des médicaments non adaptés à leur maladie, prenant ainsi le risque de surconsommation médicamenteuse et de céphalées chroniques quotidiennes, sans résultat probant. Pourquoi souffrir alors qu’il existe des traitements efficaces pour la migraine ? Orientez-vous vers un neurologue, l’interlocuteur privilégié pour les problèmes de migraine. Si vous n’utilisez que des antalgiques classiques, il vous conseillera une prise en charge plus adaptée.

Les traitements de crise d’une Migraine :

Il existe deux types de traitements de la crise migraineuse :
Les traitements dites non spécifiques :il s’agit de l’aspirine, du paracétamol et des anti-inflammatoires non stéroïdiens (comme l’ibuprofène), ils doivent être pris le plus tôt possible et être associés à des mesures simples (repos dans le calme à l’abri de la lumière) ;

Les traitements spécifiques d’une Migraine :


il s’agit de la classe des triptans ( sumatriptan, naratriptan, zolmitriptan, eletripan et almotriptan). L’efficacité de ces médicaments sur la migraine est liée à leur capacité d’inhiber les effets de la sérotonine et, peut-être, de s’opposer à la dilatation excessive de certains vaisseaux cérébraux.

Les traitements de fond d’une Migraine :


QUAND AVOIR RECOURS À UN TRAITEMENT DE FOND ?

Le traitement de fond ne s’adresse pas à tous les migraineux. Plusieurs critères permettent de l’envisager :

La fréquence des crises d’une Migraine pour atteint au moins trois épisodes mensuels ;

Les crises sont d’une telle intensité qu’elles empêchent la réalisation de tâches quotidiennes et retentissent sur sa vie familiale, professionnelle et sociale ;

Les traitements de crise ne sont pas ou plus efficaces ;
Il existe une tendance aux céphalées quotidiennes chroniques due à un abus de médicaments.

LES DIFFÉRENTS TRAITEMENTS DE FOND DISPONIBLES d’une Migraine !

Selon la fréquence et l’intensité des crises, le médecin pourra proposer :
L’administration d’un bêta-bloquant tel que le propanolol, l’aténolol, le métoprolol…
Un médicament de la classe des antisérotonines, pizotifène, oxétorone ou méthysergide ;
Un alpha-bloquant ( indoramine) ;
Un inhibiteur calcique comme la flunarizine ;
Ou même un antidépresseur comme l’amitriptyline, car certains antidépresseurs agissent sur la migraine ;
Un traitement hormonal pourra aussi être envisagé si les crises surviennent à l’occasion des règles car la migraine est, chez la femme, sensible aux modifications du climat hormonal.
Visitez-nous sur pinterest